accueil  / NOUVELLES
 

Discours du Gouverneur Jean Baden Dubois à l'occasion du lancement du projet PRONAP (Processeur National de Paiements)



Mesdames, Messieurs les représentants des différentes institutions financières,

Chers collègues du Conseil d’Administration de la BRH,

Monsieur David Jacobs consultant de la Firme Nexus ici présent,

Mesdames, Messieurs les membres du comité de pilotage et du comité technique du projet PRONAP,

Chers cadres de la banque centrale,


Nous sommes très heureux de vous accueillir au Centre de Convention et de Documentation de la BRH pour cette rencontre visant à lancer la phase d’implémentation du projet PRONAP (le Processeur National de Paiement). C’est également l’occasion de signifier toute l’importance que le Conseil d’administration de la Banque de la République d’Haïti accorde à ce projet dont les deux objectifs principaux sont :

D’une part, de doter le pays d’infrastructures de paiement et de règlement moderne. De plus ce projet PRONAP assurera l’interopérabilité entre les différents moyens de paiement et les différents acteurs financiers.

D’autre part, de promouvoir l’inclusion financière à travers des paiements de détail. Nous voulons voir dans un avenir pas trop lointain, la petite marchande de fruits de Pétion Ville, la boutique du coin de la rue St Honoré, l’artiste ou l’artisan de Boutilliers, la vendeuse de Douce Macosse à Petit Gôave, le paysan de Value recevoir le paiement pour leur marchandises à travers une carte de débit délivrée par la banque ou la caisse populaire de son client en toute securité et ce avec le même niveau de service d’une boutique de luxe de Pétion Ville ou d’un grand supermarché.

Permettez-moi de vous rappeler que depuis 2007, la BRH s’est engagée dans des réformes visant à moderniser le système de paiement haïtien : D’abord, par la mise place du RTGS, connu par la communauté financière sous le nom de SPIH, qui représente la pierre angulaire du système de paiement haïtien, ensuite le système de compensation à partir de l’image des chèques, opérationnel depuis 2013, puis la circulaire sur la banque à distance règlementant le paiement mobile, enfin la mise en place pour le règlement local des transactions domestiques initiées par carte de crédit, qui deviendra une réalité dans deux jours, le 29 juillet 2016, pour les cartes MasterCard et dans deux mois environ pour les cartes VISA.

Aujourd’hui, avec le Projet PRONAP, la BRH souhaite créer les conditions pour le développement d’un système de paiement de détail innovant. Elle propose une plateforme de services de paiements électroniques, qui va permettre d’élargir le choix à des instruments de paiements efficients et fiables. Il s’agit d’un objectif ambitieux qui est de faciliter l’accès à des services de paiement de qualité à tous les haïtiens, à l’échelle du pays. Néanmoins, cet objectif ne pourra pas être attaint sans l’appui des intermédiaires du système de paiement : les banques et les caisses populaires qui sont les entités de la chaine de valeur du paiement en contact avec la population.

En dépit des difficultés, les efforts des institutions financières pour investir dans des moyens de paiements de détails comme les cartes bancaires, le déploiement de réseaux d’ATM et de POS sont remarquables et remontent à plus de quinze ans. Nous prenons plaisir aujourd’hui à féliciter ces institutions financières pour leurs efforts d’innovation a travers des instruments adaptes et innovants, tels : Lajan CASH, Unibank Tout Kote, Soge IZI… Pour ne citer que ceux-là. La BRH a toujours accueilli favorablement les investissements consentis par ces institutions dans le but de proposer à la population des services de paiement électronique. Néanmoins, dans ce mouvement, l’absence d’interopérabilité demeure un problème que la BRH souhaite adresser et résoudre conjointement avec les parties prenantes du système de paiement. Le PRONAP étant une plateforme de services de paiements électroniques sera justement en mesure de permettre cette interopérabilité, en facilitant:

  • l’intégration des différents réseaux monétiques privatifs fonctionnant déjà sur le marché;
  • l’émission de cartes de paiement par toutes les institutions financières habilitées à le faire et qui le souhaitent;
  • l’arrivée de nouveaux « intervenants » dans le paysage des paiements par cartes.


  • Nous sommes en mesure de vous confirmer aujourd’hui que toutes les dispositions techniques (systèmes logiciels et expertise) ont été réunies de notre côté, ici à la BRH, pour lancer cette phase d’implémentation. Il est clair que vos équipes de technologies et d’opérations respectives, au vu des projets que vous avez déjà réalisés, possèdent des connaissances et expériences pertinentes dans le domaine du paiement électronique. Nous sommes donc convaincu qu’une bonne collaboration et l’implication des hommes et des femmes parties prenantes au projet le mèneront au succès.

    Je termine cette brève introduction avec mon souhait que toutes les institutions financières qui participeront au PRONAP s’engagent activement aux côtés de la BRH afin de faire de la phase d’implémentation une réussite. Mesdames, Messieurs, je vous remercie pour votre attention et vous souhaite une tres bonne séance de travail.